Pub


Nous retrouver sur Facebook

 


Choisir un radiateur à inertie (fonte)

Aussi appelés communément « chauffage central électrique » et « chauffage à chaleur douce », les radiateurs à inertie offrent une véritable alternative à l’installation d’un chauffage central classique.

Le radiateur à inertie (bloc de fonte)

En effet, la chaleur douce que ces appareils procurent est idéale dans les grandes pièces pour un coût d’utilisation très économique. La principale caractéristique de cet appareil tient à ce que son corps de chauffe permet de restituer de la chaleur après arrêt de l’alimentation électrique.

Les radiateurs à inertie fonctionnent grâce à un système de résistance noyée dans un matériau réfractaire (brique, céramique, fonte). Les résistances peuvent aussi réchauffer un fluide caloporteur circulant en circuit fermé dans l’appareil. Ils sont le plus généralement en fonte d’aluminium. La chaleur est diffusée par la surface de l’appareil par rayonnement.

Les avantages du radiateur à inertie : En cumulant trois modes de chauffage (rayonnement, convection et semi-accumulation grâce à la technique de l’inertie), ces radiateurs sont particulièrement appréciés pour leur excellente diffusion de la chaleur sans à coups. L’air n’est pas asséché comme dans le cas des systèmes à convection basés sur la circulation d’air. Les radiateurs à inertie ont de plus une consommation très basse et continuent à diffuser de la chaleur même éteints. Les économies réalisées à l’utilisation peuvent atteindre selon les modèles de 15 à 30% par rapport à un système de convecteurs.

Les inconvénients du radiateur à inertie : Le prix d’installation est assez élevé. Pour des appareils de qualité, il faut en effet compter un minimum de 450 € (sans la pose) par radiateur.




 

Commentez avec Facebook :