Pub


Nous retrouver sur Facebook

 


Ventilateur et climatiseur : généralités

La climatisation est un procédé qui permet de maintenir la pièce à une température idéale. Dans le cas où l’on est désireux d’apporter un peu de fraîcheur pendant les journées embrasées, le ventilateur est une excellente alternative. Utilisant un principe relativement simple, il apporte des résultats tout à fait appréciables.

Un peu d’histoire

Si l’on revient aux origines du fabuleux appareil qu’est le ventilateur, l’on est confronté à des appareils très rudimentaires qui ont été actionnés par des hommes ou par des animaux. Petit à petit, la technologie vient mettre son grain de sel et les ventilateurs sont pourvus d’un moteur électrique. Actuellement, c’est une hélice ou encore une turbine qui fait tout le travail. Dans le cadre de la ventilation l’on ne saurait ne pas noter les petits ventilateurs qui sont actionnés par des piles que l’on peut facilement trouver sur le marché.

Qu’est-ce que c’est ?

Comme son appellation le laisse présager, le ventilateur est un appareil qui est destiné à produire de l’air et ce, de manière entièrement artificielle. Il est à noter que la nature du vent qui est propulsé par le ventilateur est totalement tributaire de la vitesse de l’air et donc du mouvement de l’air qui est induit par le dispositif et qui va permettre d’apporter de la fraîcheur.

Pour ce qui est de l’utilité du ventilateur, celle-ci est toute simple : cet appareil permet d’apporter une agréable sensation de fraîcheur. La transpiration s’évacue plus facilement du fait que la température de la pièce dans laquelle est placée le ventilateur, est harmonisée. Attention, en aucun cas le ventilateur n’est destiné à baisser la température d’une pièce : les différents éléments qui le constituent tendent même à dégager de la chaleur.

L’installation du ventilateur

Le ventilateur a donc pour fonction principale de rejeter l’air chaud et apporter progressivement de l’air frais et ce, suivant la vitesse que l’on a choisie.

Avant d’installer un ventilateur, il peut s’avérer nécessaire de réaliser un bilan thermique. Dans ce cas, l’on peut être certain de faire l’acquisition d’un ventilateur aux bonnes dimensions lequel apportera entière satisfaction en notant qu’un trop petit modèle sera une pure perte tandis qu’un modèle trop volumineux consommera trop d’électricité (ce qui augmente inutilement les dépenses). Il est à noter que le bilan tient surtout compte de l’isolation de la maison, de la superficie des murs, des sols et des plafonds sans oublier l’exposition des pièces, les dimensions des fenêtres ainsi que l’effectif à ventiler.

Dans tous les cas, le choix devra être dicté par l’usage qui lui est réservé : ventilation d’appoint ou intensif, l’appareil devra être choisi avec parcimonie. Enfin, il sera très important de bien choisir l’emplacement du ventilateur en notant que ce qui compte, c’est de ne pas envoyer l’air glacé sur les individus qui sont présents dans la pièce. L’installation doit également être telle que tous ceux qui sont présents dans la pièce peuvent en profiter.

Les différents types de ventilateurs, avec ou non système de rotation, sont : sur pied, à poser, en colonne, et de plafond, modèle très largement utilisé au Canada et aux Etats-Unis.




 

Commentez avec Facebook :